Concerts

Hé bien oui, ce jour redouté mais fatidique est arrivé. Le bâtiment battant pavillon noir et blanc du capitaine Soldat Louis appareillera sans moi désormais. Quand le corps ne veut plus c’est sans appel. Il me l’a fait dans le dos le bougre. Enfin, depuis dix ans qu’il me faisait la tronche je m’y attendais un brin. Ce n’est qu’un kenavo mes frères, je passerai de temps en temps chanter « Encore un rhum » avec l’équipage aux escales bretonnes voir au stade de France !!!

A bientôt les amis, vous me manquez déjà.

Gary